En Scène !En coulisses...EscalesInstantsImpressionsPerspectivesNos Liens



Deux musiciennes se rencontrent


L’originalité du duo est accentuée par la richesse et la complémentarité des parcours individuels de ses deux musiciennes professionnelles.

La recherche de son propre son conduit Nancy Caneiro à adopter une démarche de développement personnel, qui se manifeste par sa participation à des ateliers autour de la voix, de la posture, de la symbolique des contes, ainsi que par une initiation au sein d’une école de la connaissance de soi s’inspirant des traditions des chamanes d’Amérique du Nord. Elle se perfectionne sur le plan instrumental au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon, où elle suit également des cours d’ethnomusicologie et de pédagogie. L’étude du rôle de la musique dans différentes traditions du monde nourrit son questionnement sur le son et l’aide à définir ce qu’elle souhaite partager, tandis que les cours de pédagogie lui donnent des outils pour transmettre sa passion. Elle prépare actuellement un mémoire sur le thème « Musique et guérison », synthèse de toutes ces expériences.

Rébecca Féron accorde quant à elle une attention toute particulière à la qualité de la communication, au moyen de ce langage à part entière qu’est la musique. Elle a donc tout naturellement choisi un instrument polyphonique qui, à lui seul,  permettrait d’entrer en contact avec un public. Son désir de donner à la harpe un éclairage personnel l’a guidée dans une recherche de timbres, à travers l’étude de la musique contemporaine, de la composition et de l’improvisation. L’ensemble original Naccara (six harpes, une contrebasse et  percussions) lui a donné l’opportunité de mettre en pratique les fruits de sa recherche  et de concrétiser sa volonté de mettre en mouvement son instrument. Son talent pour les arts plastiques et la sensibilité qui en résulte l’ont conduite à développer la mise en espace et l’esthétique du concert pour en faire un véritable spectacle vivant. L’expression de sa musicalité trouve un souffle nouveau avec la direction d’orchestre, qu’elle étudie désormais à la Haute Ecole de Musique de Genève. Fascinée par la possibilité de façonner une matière sonore et de la transmettre par le simple geste, Rébecca adopte un autre point de vue et tisse des liens entre les musiciens pour initier une création collective.
Le croisement de ces parcours offrant un vaste terrain de jeu, la rencontre des deux musiciennes a été fertile. Les âmes sons évoluent au fil de leurs découvertes pour s’adapter en temps réel au public et lui transmettre leur passion de manière vivante, mettant à profit leur expérience de la pédagogie.  Partageant les mêmes motivations, elles ont développé une complicité hors du commun.

 

 Contact

 

Retour